parcours du combattant tout savoir

Le parcours d’obstacles : Guide complet pour réussir le défi

Le parcours du combattant est un exercice utilisé par les militaires pour tester les aptitudes physiques des troupes d’infanterie. En plus de mettre à l’épreuve la force et l’endurance, le parcours d’obstacles contribue également à développer le mental et le dépassement de soi des soldats.

Présentation du parcours du combattant

Le parcours d’obstacles n’est pas destiné à la sélection dans l’Armée, mais il offre un entraînement complet pour améliorer les compétences physiques. Il comprend une variété d’obstacles en bois, acier ou béton, nécessitant des actions telles que courir, ramper, escalader ou sauter. La coordination, la force et l’endurance musculaire sont essentielles pour réussir le parcours.

Il est recommandé de faire des exercices cardiorespiratoires, tels que l’enchaînement au pas de course, pour préparer le corps aux exigences du parcours d’obstacles.

Étude d’obstacles – parcours du combattant [Vidéo YouTube]

Les obstacles du parcours du combattant

Voici une liste des 6 obstacles couramment rencontrés dans un parcours du combattant :

  • Échelles de corde
  • Poutres jumelées
  • Réseau à enjamber
  • Passage à gué
  • Poutre d’équilibre
  • Rail vertical

Échelles de corde

Les échelles de corde sont l’un des premiers obstacles auxquels les participants doivent faire face lors du parcours du combattant. Ces échelles verticales sont suspendues à une structure métallique solide et demandent aux concurrents de grimper en utilisant uniquement leurs bras et leur force supérieure. Cet obstacle teste la force musculaire du haut du corps, en particulier celle des bras, des épaules et du dos. Les concurrents doivent également faire preuve d’une bonne coordination et d’un bon équilibre pour réussir à grimper sans glisser ou tomber.

Lire aussi :  Les grades et galons de la légion étrangère

Poutres jumelées

Les poutres jumelées sont un autre obstacle redoutable du parcours du combattant. Il s’agit de deux poutres parallèles et étroites, placées à une distance considérable l’une de l’autre. Les concurrents doivent traverser ces poutres en utilisant uniquement leur équilibre et leur agilité. Marcher sur ces poutres demande une concentration extrême et une coordination précise des mouvements. La hauteur à laquelle ces poutres sont généralement situées ajoute un élément de peur et de vertige, rendant cet obstacle encore plus difficile à surmonter.

Réseau à enjamber

Le réseau à enjamber est un obstacle qui teste à la fois la force et l’agilité des participants. Il s’agit d’un grand filet de corde tendu horizontalement, généralement à une hauteur modérée par rapport au sol. Les concurrents doivent enjamber ce réseau en utilisant leurs bras et leurs jambes pour s’accrocher et se hisser de l’autre côté. La principale difficulté réside dans la flexibilité et la coordination requises pour se déplacer efficacement dans le réseau sans s’emmêler ou se coincer.

Passage à gué

Le passage à gué est un obstacle qui met à l’épreuve la force et la stabilité des participants dans l’eau. Il s’agit d’une traversée d’un cours d’eau, généralement peu profond, où les concurrents doivent marcher ou courir tout en évitant de glisser ou de perdre pied. La nature glissante du fond rend cet obstacle particulièrement difficile. Les participants doivent trouver un équilibre entre la vitesse et la prudence pour traverser avec succès le passage à gué sans tomber ou se blesser.

Lire aussi :  L'Hélicoptère Gazelle : Un Pilier de l'Armée de Terre jusqu'en 2040 !

Poutre d’équilibre

La poutre d’équilibre est un obstacle classique du parcours du combattant qui met à l’épreuve la stabilité et la concentration des concurrents. Il s’agit d’une poutre étroite et longue, généralement placée à une hauteur considérable du sol. Les participants doivent marcher ou courir sur cette poutre en gardant leur équilibre. Cela nécessite une bonne coordination des mouvements et une capacité à ajuster rapidement la position du corps pour maintenir la stabilité. La peur des hauteurs peut également être un facteur supplémentaire de difficulté pour certains concurrents.

Rail vertical

Le rail vertical est un obstacle qui teste la force et l’endurance des bras des participants. Il s’agit d’une barre verticale solide, généralement placée à une hauteur élevée. Les concurrents doivent s’accrocher à cette barre et grimper aussi haut que possible en utilisant uniquement leurs bras. La difficulté réside dans le maintien de la force des bras tout en escaladant le rail vertical. L’absence de points d’appui pour les jambes ajoute un défi supplémentaire, nécessitant une bonne coordination des mouvements et une concentration totale.

Les parcours d’obstacles accessibles aux civils

Les parcours d’obstacles similaires sont accessibles aux civils lors d’événements tels que la Mud Day ou la Frappadingue. Ces courses à obstacles offrent aux participants la possibilité de vivre des défis similaires à ceux du parcours du combattant militaire, favorisant le dépassement de soi, l’esprit d’entraide et la cohésion.

Conseils pour s’améliorer au parcours d’obstacles

Pour améliorer vos performances au parcours d’obstacles, voici quelques conseils :

  • Travaillez sur votre endurance en pratiquant la course à pied régulièrement. La course à pied est un excellent moyen d’améliorer votre capacité cardiorespiratoire.
  • Essayez des séances d’entraînement de course à pied avec des intervalles de haute intensité (fractionné) pour augmenter votre vitesse et votre résistance.
  • Utilisez la corde à sauter pour améliorer votre condition physique et votre endurance. C’est un exercice cardio complet qui sollicite de nombreux muscles.
  • La musculation au poids du corps est également bénéfique pour renforcer les muscles nécessaires au parcours du combattant. Les exercices polyarticulaires tels que les squats, les tractions, les pompes, la planche et les abdominaux peuvent être intégrés à votre programme d’entraînement.
Lire aussi :  Les Meilleures Écoles Militaires de France : Un Guide Complet

Conclusion

parcours du combattant

Le parcours du combattant est un défi physique qui nécessite à la fois de l’endurance et de la force musculaire. En suivant les conseils donnés dans cet article, vous pouvez améliorer vos performances et vous préparer efficacement pour réussir le parcours d’obstacles. N’oubliez pas que le dépassement de soi et la réussite au parcours d’obstacles peuvent être extrêmement gratifiants sur le plan personnel.

Références

  1. FM 21-20 : Entraînement physique. (1992). Département de l’Armée. Washington D.C., États-Unis.
  2. Herbert, P., Davison, G., & Black, A. (2019). Évaluation de la condition physique pour les tâches professionnelles dans l’armée : Une revue systématique. Journal international de recherche environnementale et de santé publique, 16(24), 5039. https://doi.org/10.3390/ijerph16245039
  3. Étude d’obstacles – parcours du combattant [Vidéo YouTube]. (2021, 6 août). Dans École militaire. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=FsJ6dgRihOA
  4. Commandement de formation et de doctrine de l’Armée des États-Unis. (2022). Le livre bleu du soldat : Le guide pour les soldats en formation initiale. Fort Eustis, VA : Commandement de formation et de doctrine de l’Armée des États-Unis.
  5. The Mud Day. (2023). À propos de Mud Day.
  6. La Frappadingue. (2023). L’épreuve.
  7. Wingo, J., Inigo, M., Matter, R., & Ben, K. (2016). Effets physiologiques d’une séance d’entraînement par intervalles de haute intensité avec obstacles. Journal de recherche sur la force et le conditionnement, 30(3), 870-878.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier